Tomate 2016

Tomates 2016

 

 Pas d'hiver et peu de pluies, que nous réserve la saison à venir ? Il faut oser croire qu'il y aura un bel été pas trop chaud suivi d'une bonne arrière-saison, afin d'assouvir une passion qui malgré les années n'a pas pris une ride et ce ne sont pas les déconvenues de l’année passée qui peuvent entacher les beaux souvenirs des récoltes passées. Pour être collectionneur il faut un peu de volonté et de goût pour l’effort car on ne peut remettre au lendemain ce que l’on doit faire le jour même.

 

Pour cette année les nouveautés sont réduites à une trentaine de variétés, ayant choisis de privilégier l'observation de ma collection. Revoir des fruits que je n'ai pas eu loisir de cultiver depuis plusieurs années, afin de pouvoir confirmer mon avis ou le moduler différemment. Photographier à nouveau peut être avec plus de bonheur ces joyaux multicolores, de façon à mieux visiter le fruit et de le faire désirer. Les clichés parlent d'eux-mêmes, évoquant la structure de la chair, la densité, la couleur. Ces images, témoignages du végétal qui restent figées dans le temps, sont là pour donner l'envie de les cueillir et de plonger le regard sur l’étal de la diversité lorsque ce n'est plus la saison et que le froid est à notre porte.

Les semis seront exécutés cette fois sans produit miracle et l'ombre de ce mauvais souvenir s'est estompé peu à peu. Que la future saison soit belle et nous apporte de pleins paniers !